Clubs insolites pour adultes

Plusieurs raisons peuvent inciter une personne à rejoindre un club ou une association. Cela peut être motivé par l’envie de participer à une mission, par exemple un club de service ou encore de partager une passion commune avec d’autres personnes. Avant le succès actuel des sites de rencontres en ligne, adhérer à un club était un moyen de pouvoir faire des rencontres. Si généralement les clubs tournent autour de thèmes classiques, découvrez les clubs insolites pour adultes. 

Image d'une configuration DJ.

Le club des 300

Le nom de ce club fait référence au chiffre 300 pour 300 °Fahrenheit. En d’autres termes, il y a peu de chances que vous soyez membre de ce club, à moins que vous ne soyez fan des températures extrêmes. En effet, les membres du 300 Club sont des personnes qui ont vécu en quelques minutes d’intervalle une différence de température de 300 °F soit 166 °Celsius. Le club est fondé en Antarctique auprès de la base Amundsen-Scott où les premiers membres ont attendu le jour le plus froid de l’hiver pour faire leur intronisation. Ils plongent tout d’abord dans un sauna de 200 °F soit 93 °C pendant une dizaine de minutes avant de sortir dans le froid à moins de 100 °F ou moins 73 °C. Il est possible de réitérer l’expérience hors Antarctique avec un sauna de 280 °F durant un hiver qui fait moins de 20 °F. L’expérience n’en est pas moins dangereuse pour la santé, on vous conseille de rester devant votre ordinateur et tisser des relations sur votre site de rencontres favori

Amoureux s'embrassant au coucher du soleil.

Le club des fils de Lee Marvin 

En voilà encore un club insolite où l’adhésion en tant que membre ne dépend pas de vous. Comme son nom l’indique, pour être membre de ce club, il faudrait être un fils de l’acteur américain Lee Marvin ou du moins, lui ressembler. Par extension, peuvent postuler toutes les personnes qui ont été prises comme étant un membre de la famille de l’acteur. Parmi les membres fondateurs on retrouve les musiciens et cinéastes Tom Waits, Jim Jarmush et Richars Boes. D’autres célébrités seraient également membres du club dont Neil Young, Nick Cave ou encore Iggy Pop. 

Le club des pas vraiment bons 

Le club nait dans les années 1970 en Grande Bretagne sous l’appellation de The Not Terribly Good Club par le journaliste Stephen Pile. Il consiste à rassembler les personnes qui pensaient qu’elles n’étaient bonnes à rien et à qui il arrivait toujours de mauvaises choses. Les membres se réunissaient pour raconter leurs mésaventures au point d’être recueillies et publiées dans un livre intitulé « The Incomplete Book of Failure ». On y retrouve notamment l’histoire de ce touriste qui a passé trois jours à Los Angeles alors qu’il croyait être à Rome. Le livre a obtenu énormément de succès et le club a reçu plus de 20 000 demandes d’adhésion. Mais pour être fidèle à raison d’être du club basé sur l’échec, il a fallu en toute logique, le dissoudre.